20201028103626-capture-decran-2020-10-28-a-10.33.28.png

Fan de WIKIPEDIA ?

Ou plutôt vous aimez comprendre et êtes curieux de savoir ? Et, comme nous, un peu nostalgique du dico !

Prenez le temps de lire notre FAQ à la sauce C.E.R.C.L.E !

Nous espérons que vous y trouverez les informations que vous recherchez. De notre côté, nous en ajouterons régulièrement suivant vos questions.

En plus, vous pourrez épater votre vendeur de fringues préféré !

TISSUS & MAILLES

Fils peignés
Le coton peigné est un fil, qui est passé dans une peigneuse qui élimine les fibres les plus courtes et ne conserve que les plus longues et les meilleures. En bef c’est la même chose que lorsque vous peignez vos cheveux.

Interlock
C’est un tissu extensible tricoté en alternant des jeux d'aiguilles sur une machine à tricoter circulaire. C'est un tissu maille double face : une face jersey de chaque coté. Plus épais et plus lourd que le jersey, il est extensible en largeur.

Jersey
Le jersey est une maille fine tricotée utilisée principalement par l'industrie de l'habillement. Confectionné à l'origine en laine, le jersey est maintenant également réalisé en coton ou en fibres synthétiques. ... Ce tricot est aujourd'hui communément utilisé comme base pour les T-shirts.

Métiers à tricoter circulaire et rectiligne
Tricoter et l'une des deux méthodes de fabrication de tissu, l'autre est le tissage. Lors du tissage, les fils sont croisés dans un angle droit et créent ainsi un textile. Lors du tricotage ce sont deux aiguilles qui forment des mailles, qui assemblent petit à petit une étoffe. Les vêtements sont soit tricotés en une pièce ou alors assemblés à partir de plusieurs tissus.
Le tricotage industriel fonctionne de la même manière que le tricotage manuel, le principe est le même. Formées à l'aide d'un fil et d'au moins deux aiguilles, les mailles se succèdent pour créer un tissu voire même un vêtement entier. Un métier à tricoter ne se limite bien entendu pas à deux aiguilles, il dispose d'une fonture, qui est une plaque comportant les aiguilles.

Sur les métiers à tricoter circulaires, les mailles sont tricotées en rond avec de nombreuses aiguilles et forment une sorte de tuyau. C'est ainsi que sont faites les chaussettes par exemple.
 
Sur un métier à tricoter rectiligne les mailles pendent en une rangée sur les dents d'abattage et sont cueillies à l'aide d'un chariot mobile. La plupart des métiers à tricoter rectilignes ont une structure identique. La fonture et le guidage du chariot se trouvent sur une plaque. La planche porte-bobines avec les bobines de fil se trouve sur le dessus de la machine.

Molleton
Le molleton est une maille composée de "deux faces", un jersey d'un coté et une maille "libre" sur l' envers . Cela permet de créer un tissu assez lourd pouvant être gratté pour vous apporter chaleur et confort.

Numéro métrique
C'est l'unité utilisée pour le titrage des fils discontinus (fibres). Le numéro métrique ou Nm est exprimé par le nombre de mètres au gramme ou de kilomètre au kilogramme. C'est l'unité utilisée pour le titrage des fils discontinus (fibres). Le numéro métrique ou Nm est exprimé par le nombre de mètres au gramme ou de kilomètre au kilogramme.

Retrait
C’est-à-dire quand votre tee shirt rétréci au lavage. Cela vient de plusieurs facteurs. Le temps de repos de la matière est extrêmement important. Ce temps de repos doit être effectué sur une matière détendue c’est-à-dire déroulée.
Le retrait de votre tee shirt vient également en grande partie de la qualité de votre fil.

Stretch
Le tissu stretch est un tissu extensible et flexible fabriqué à partir de tissus qui ont une faible teneur en spandex (environ entre 3% et 7% selon le type de vêtement). ... L'élasthanne, également connu sous le nom de spandex, est une fibre synthétique.
Un tissu stretch peut également être extensible uniquement par sa construction donc par son tricotage. C’est ce que nous privilégions pour le modèle C.E.R.C.LE. En effet plus le produit contient de matière élasthanne plus il sera difficile à recycler.

 

MATIÈRES & FIBRES

Coton africain
Pour pousser dans de bonnes conditions, le coton africain a besoin de beaucoup de soleil et d'une culture pluviale. Ce coton aux fibres moyennes présente des fibres relativement longues (1 1/8 pouce, soit env. 28,5 mm) et fournit des fils permettant de multiples applications, utilisés dans le monde entier pour la fabrication de textiles d'habillement et d'ameublement.
La bonne qualité du coton africain, qui est généralement cultivé par de petits agriculteurs, est garantie par la récolte manuelle. Le coton C.E.R.C.L.E a le temps de mûrir, est récolté à temps manuellement puis transformé. La grande qualité du coton africain est améliorée dans le cadre de l'initiative Cotton made in Africa : lors de formations, les petits cultivateurs acquièrent entre autres la connaissance de méthodes de culture modernes et efficaces, ayant recours à un minimum de pesticides et les aidant à augmenter les récoltes et la qualité des fibres.

Coton biologique
Le coton biologique est cultivé avec du compost naturel qui remplace les engrais chimiques et les pesticides. Il est sans OGM et la consommation d'eau nécessaire pour sa culture est réduite par rapport au coton conventionnel. Sa fibre est blanchie à l'eau oxygénée et non au chlore. Chez C.E.R.C.L.E, nous n'utilisons que du coton bio en culture pluviale en Afrique, sur d'autres continents la culture peut se faire au moyen d'irrigation artificielle plus gourmande en eau. Et nous apprécions aussi sa récolte manuelle qui lui confère une fibre de haute qualité.

Coton durable
La culture du coton durable à pour objectif d’améliorer les conditions de vie des petits producteurs. Les coopératives s’engagent à respecter des conditions de travail dans les plantations et les usines d’égrenage. Elles s’engagent à respecter les normes environnementales et promouvoir des actions de protection de la faune et de la flore. Au lieu de la collecte de fonds, elle défend le principe de l’aide à l’autonomie par le commerce.
Cette approche a pour but d'amener sociétés cotonnières et petits cultivateurs à adapter résolument leurs méthodes de travail au profit d'une production durable, et ce dans l'intérêt même des personnes et de leur environnement. 

Coton OGM
Les ravageurs du coton présentent une résistance croissante aux pesticides mis en œuvre. Certains secteurs de l'industrie cotonnière mondiale voient dans le coton génétiquement modifié, qui se protège contre une partie de ces ravageurs au moyen d'un poison par ingestion intégré dans la plante, une solution à ce problème. Dans les principaux pays de culture, à savoir les États-Unis, l'Inde et la Chine, plus de 90 pour cent du coton produit est aujourd'hui génétiquement modifié. De nombreux cultivateurs de coton africains considèrent eux aussi que le coton OGM représente une avancée technologique dont ils n'entendent pas être exclus. Jusqu'ici, le coton génétiquement modifié n'est toutefois cultivé que par certains petits exploitants d'Afrique subsaharienne en Afrique du Sud, au Soudan et au Burkina Faso. Nos coopératives partenaires ontr pris l'engagement de ne pas cultiver de coton génétiquement modifié.

Coton vierge
Le coton vierge signifie qu'il s'agit d'un coton qui provient de la récolte de la plante. ... Il s'agit aussi d'un coton qui n'est pas recyclée et donc qui est vierge.

Cueillette manuelle du coton
L'homme ou la machine : tandis que la récolte du coton se fait avec d'énormes machines aux États-Unis, au Brésil et en Australie, elle est principalement effectuée manuellement dans les zones de culture africaines. Bien sûr, cela exige beaucoup plus de temps mais présente des avantages décisifs par rapport à la récolte mécanique : alors que la machine prélève en un seul passage non seulement les capsules de coton mais aussi tous les débris jonchant le sol, la cueillette manuelle est plus minutieuse et plus respectueuse de l'environnement. Les cueilleurs ne prélèvent que les fibres qui sont parvenues à maturité complète. En outre, le coton récolté à la main est plus propre car les machines prennent également de grandes quantités de terre, de feuilles, de branches, etc...Un autre avantage : contrairement à la récolte mécanique, aucun défoliant n'est utilisé lors de la récolte manuelle. La contamination du coton par des produits chimiques est donc plus restreinte.

Culture par rotation
Tandis que le coton est cultivé en monoculture dans de grandes plantations dans de nombreuses régions du monde, les petits cultivateurs africains pratiquent presque exclusivement la culture par rotation. Le coton est alors cultivé en alternance avec d'autres plantes, par exemple des aliments de base tels que le maïs, le soja ou l'arachide. Cela évite le lessivage des sols et l'infestation parasitaire. Souvent, le coton n'est qu'une culture de rapport complémentaire et donc un produit agricole cultivé en plus des aliments qui assurent l'auto-suffisance (économie de subsistance) et destiné à la vente.

Fibre africaine
Le coton provenant d'Afrique présente des fibres relativement longues et il est cueilli minutieusement à la main. Il s'agit donc d'une matière première de haute qualité. Ce n'est pas un hasard si le coton est apprécié pour la fabrication de t-shirts, de pantalons et de chemises : il est doux sur la peau, agréable à porter, respirant et absorbant.
Le coton est une fibre naturelle obtenue à partir des filaments portés par les graines du cotonnier (« gossypium spp. ») et se compose principalement de cellulose. La fleur fécondée du cotonnier se transforme en capsule, qui grossit pour atteindre la taille d'une noix. Pendant cette période, les graines de coton contenues dans la capsule produisent des fibres : de véritables touffes de filaments longs (le « lint ») et une couche de filaments courts qui forment un duvet (appelé « linter »). Seules les fibres longues sont utilisées pour la production textile. Lorsque la capsule est parvenue à maturité, elle éclate et libère la « boule de coton ». Le coton est filé à partir des filaments portés par les graines, qui peuvent atteindre plus de 40 millimètres de longueur. En raison de leur résistance et de leur structure unique, ces filaments sont particulièrement aptes au filage : telles un tire-bouchon, les fibres sont vrillées sur elles-mêmes. C'est pourquoi elles ne cassent pas à la filature. Le duvet court (ou linter) ne peut pas être filé mais on l'utilise par exemple pour la fabrication de cellulose, une matière végétale.

Irrigation artificielle vs Culture pluviale
L'irrigation artificielle telle qu'elle est souvent pratiquée dans les grandes plantations est presque inexistante en Afrique. À la place, les petits cultivateurs pratiquent la culture pluviale. Cela signifie que les précipitations naturelles doivent suffire à l'irrigation. Dans les zones de culture africaines, l'alternance de périodes humides et sèches répond aux exigences du cotonnier. Dans certaines phases de croissance, une trop grande humidité lui est nuisible : dans la première phase de pousse et de croissance du coton, le sol doit être humide ; dans la phase de maturation par contre, une trop grande humidité altère la qualité des fibres. L'eau de pluie doit être utilisée de manière efficace - en particulier dans les régions sèches d'Afrique. L'emploi équilibré d'engrais. Pour cela, on couvre les espaces libres entre les cotonniers d'une matière organique telle que des feuilles mortes, afin de réduire la perte d'humidité par évaporation. 

Longueur des fibres
La qualité du coton brut est jugée selon différents critères tels que la couleur, la pureté, la longueur des fibres, la finesse, la résistance et la régularité. Pour l'industrie textile, la longueur des fibres est déterminante : plus la fibre est longue, meilleure est sa qualité. La longueur de fibre coupée peut varier entre 18 et 42 millimètres. On distingue quatre longueurs de fibres coupées : les fibres courtes, les fibres moyennes, les fibres longues et les fibres extra-longues.

Pesticide
Il existe peu de plantes aussi attrayantes pour les ravageurs et agents pathogènes que le coton. L'utilisation massive de pesticides à l'échelle mondiale constitue un effet secondaire négatif de sa culture. Seul un petit nombre d'exploitants non conventionnels renonce totalement à l'emploi de pesticides et vend sa matière première sous l'étiquette bio.

 

RECYCLAGE

Economie circulaire
Déchet pre-consumer / Déchet post consumer
Pre-consumer: récupération avant que le produit soit utilisé par le consommateur. Il est composé par la ré-utilisation des rebus de bobines de fils, de tricotage et de confection.
A la filature : Fin de lancement, remise à propre lors des changements de coloris par exemple, fin de bobine …
Au tricotage : fin de bobine, utilisation des essais matière, récupération de second choix … 

Post-consumer: Ce sont les produits usagés que vous avez portés et ramenés dans les points relais ou les bacs de récupérations sur point de vente.Ces produits sont triés par des entreprises spécialiées afin de selectionner ce qui peut etre ré-utilsé en "seconde main" ou être transformé en fibre pour faire du tissus.

Polybag /Sachet plastique
Vous ne le voyez pas toujours !!!! Il est le cauchemar des responsables de magasin. Lorsque les produits arrivent dans le magasin, ils sont emballés dans des sacs plastiques individuels qui sont eux même emballer dans des sacs plastiques par référence le tout dans un carton. Ces polybags sont aussitôt jeter au moment de la mise en rayon.
Chez C.E.R.C.L.E, nous voulons être force de proposition pour des alternatives et il y en a plein. Nous travaillons avec chaque marque pour trouver la meilleure solution la plus adaptée à son organisation.
Notre première preco : le supprimer le rien c’est toujours ce qu’il y a de mieux. Sinon, nous proposons la cellulose de bois. Ce qui fait que vous pouvez le jeter dans le bac de recyclage à papier malgré sa fenêtre transparente et il sera à nouveau transformé en pâte à papier.

Recyclé
Le modèle C.E.R.C.L.E développe des produits en pensant 2eme vie et économie circulaire. Le challenge principal est de mélanger le minimum de matériaux de composition différente car dans le recyclage le plus compliqué c’est le tri. Alors oui on bataille pour supprimer le stretch qui n’est pas toujours utile avec une construction intelligente. Alors oui nous négocions pour supprimer les embouts métal des cordons des sweats à capuche. Alors oui parfois vous pouvez vous dire que la finition est plus riche qu’une autre mais pensez à sa seconde vie.
Et bientôt si chacun participe, nous pourrons faire du produit C.E.R.C.L.E  que vous portez un nouveau produit. Mais dans longtemps car la priorité est qu’il puisse se patiner avec le temps, qu’il devienne votre sweat préféré. Enfin il finira par être transformé chez notre partenaire pour faire à nouveau du fil.

 

TEINTURE & APPRÊTS

Norme REACH
Le règlement européen REACH (Registration, Evaluation, Authorisation and restriction of Chemicals) est entré en vigueur le 1er juin 2007 au sein de l’Union Européenne. REACH vise à améliorer la protection de la santé et de l’environnement, renforcer les connaissances sur les substances chimiques, favoriser la communication entre les acteurs de la chaîne d’approvisionnement.
REACH est un processus de gestion des risques des substances chimiques, unique au niveau international et se caractérise par quelques points clés :
* Le transfert de la responsabilité vers l’industriel qui doit enregistrer les substances et assurer la gestion des risques
* La création d’une Agence européenne des produits chimiques (ECHA)
* La modification des relations clients/fournisseurs : les utilisateurs en aval ont intéret à faire connaître leurs usages des substances chimiques
* La limitation des essais chez l’animal et l’incitation forte à partager les données par la création de consortiums entre industriels

Print avec de l’Encre à l’eau
L'encre à base d'eau est un type d'encre décorative qui pénètre à travers les fibres du tissu au lieu de se déposer à la surface (ce que fait un plastisol). ... Les vêtements restent doux au toucher avec une impression d'aspect naturel puisque l'encre ne détériore pas les fibres. Donc plus logique avec notre modèle.
Nous préconisons également une sérigraphie dans le col à la place des étiquettes toujours dans un souci de recyclage.

Teinture
La teinture est l'action de modifier la couleur d'un tissu ou d’un vêtement par absorption d'un colorant.
Une teinture naturelle est une matière colorante dérivée de plantes ou d'invertébrés. On parle de teinture quand il s'agit de colorer des textiles au moyen de produits solubles dans l'eau ; les minéraux donnent des colorants insolubles appelés pigments qui s'appliquent mal à cet usage.
La plupart des teintures naturelles proviennent de racines, de baies, d'écorce, de feuilles ou de bois de plantes tinctoriales ou bien de champignons ou de lichens.
Nous travaillons sur différentes innovations comme la teinture végétale ou la teinture à l’ozone.
Notre matière ECOLIFE est dite" teinture sèche". Elle est composée de rebus et et de mélange de fibres par couleur pour ne pas avoir à teindre. Comment ça marche ? Pour expliquer simplement : c’est comme en peinture, les balles de coton arrivent en couleurs, puis en laboratoire des mélanges sont réalisés jusqu’à obtenir la couleur souhaitée.


 

Rejoignez le C.E.R.C.L.E des consom’acteurs !

Suivez l’actualité de la communauté C.E.R.C.L.E et engagez-vous sur les projets que vous souhaitez soutenir.